Images : Une propriétaire révèle des photos troublantes de sa maison pratiquement détruite par des locataires

Une propriétaire révèle des photos troublantes de sa maison pratiquement détruite par des locataires

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Maisons Etc. dans Images
Partager sur Facebook
0 0 Partages

La propriétaire d'une maison de Saint-Calixte, dans Lanaudière, regrettera très longtemps d'avoir loué sa propriété. En effet, les locataires en question auraient pratiquement démoli la maison qui venait d'être rénovée.

Selon la propriétaire nommée Nathalie Duchesne, celle-ci a découvert l'état catastrophique de sa propriété il y a quelques jours.

Dans une entrevue qu'elle a accordée à TVA Nouvelles, la propriétaire a détaillé les dommages observés: "Il ne reste que la structure. Je suis rentrée il y a deux semaines, et il ne reste plus rien. Un mur de soutien a été retiré, des poutres ont été retirées".

Parmi les autres dommages, la propriétaire a notamment expliqué qu'un escalier avait été changé de place par les locataires.

Duchesne ne cache pas qu'elle a subi un choc important en constatant l'ampleur des dégâts et qu'elle a passé trois jours sans arriver à dormir.

Pour ajouter au cauchemar de la propriétaire, tout porte à croire qu'elle devra assumer elle-même les dégâts causés à sa propriété puisque les locataires sont insolvables. Duchesne estime que les dommages s'élèvent à un moment d'au moins 100 000 dollars: "Je ne peux pas les poursuivre, ces gens-là n’ont absolument rien. On parle d’aide sociale. Même si je poursuivais, ce serait une grande perte de temps. Je sais que tout cela sera à mes frais. Ça dépasse l’entendement".

Le couple qui vit dans la maison louée n'a pas payé son loyer depuis deux mois, mais il vit toujours à l'intérieur de la résidence.

Selon Duchesne, plusieurs indices lui laissent croire que la femme du couple de locataires pourrait souffrir de problèmes de santé mentale, du syndrome de Diogène, et possiblement de psychoses: "La dame souffre d’amassage compulsif, ce qui fait qu’il y a des tonnes et des tonnes de vêtements, des cochonneries, du ramassage. On peut voir un frigo derrière une tonne de vêtements."

La propriétaire poursuit en affirmant: "Il semble que la madame faisait des psychoses. Elle disait qu’elle entendait des voix dans son plafond, c’est pour ça qu’elle les a tous arrachés. Ça prend une psychose pour faire des dommages à ce point-là! Ça prend quand même une force physique imposante pour pouvoir détruire des murs de soutien!"

Enfin, il semble que ce ne soit pas la première qu'une maison soit démolie par le même couple, car une résidence de Sainte-Julienne aurait subi le même sort auparavant.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: Capture d'écran