Trucs et Astuces : 50 ans après son divorce, elle touche une pension alimentaire de 150 000$
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

50 ans après son divorce, elle touche une pension alimentaire de 150 000$

Sa fille est âgée de 52 ans.

Publié le par Maisons Etc. dans Trucs et Astuces
Partager sur Facebook
1 1 Partages

Il s'agit sans doute de l'histoire la plus incroyable de la journée et elle nous vient des États-Unis où une mère de famille a touché une pension alimentaire de 150 000$, 50 ans après son divorce. Oui, vous avez bien lu et non, il ne s'agit pas d'une blague du 1er avril en avance.

C'est le site TipHero qui rapporte cette nouvelle dont on ne sait pas si on doit en rire ou en pleurer tant il s'agit à la fois d'une histoire à la fois insolite et bouleversante. En effet, aux États-Unis, dans la région de Californie, Toni Anderson, une mère de famille a touché une pension alimentaire de 150 000$, 50 ans après son divorce. C'est ce qu'on appelle attendre une éternité. Surtout qu'à la base, cette pension n'était pas vraiment élevée. Il s'agissait, pour le père, de payer 160$ par mois. Il a décidé de ne pas le faire et a quitté le pays pour aller vivre au Canada. Il est revenu aux États-Unis plusieurs années après son départ et c'est à ce moment-là que Toni a décidé d'agir.

En effet, elle s'est rendu compte qu'en Californie, il n'y avait pas de limite de temps pour demander à se faire payer ses pensions alimentaires en retard, explique TipHero. Elle a décidé donc de faire le compte et son ex-mari lui devait au total 150 000$. C'est ce qu'on appelle une sacrée somme. Elle a donc entamé une procédure judiciaire pour récupérer l'argent qu'elle aurait dû déjà toucher depuis longtemps. Elle aura finalement gain de cause et elle va désormais profiter d'une immense somme d'argent du haut de ses 74 ans. On imagine qu'elle va en donner une partie à sa fille unique qui est maintenant âgée de 52 ans.

Le plus fou dans cette histoire, c'est que Toni Anderson a élevé sa fille toute seule pendant toutes ces années, sans le soutien financier de personne indique TipHero. Elle a même réussi à envoyer sa fille à l'Université alors que les frais de scolarité sont excessivement chers aux États-Unis. C'est donc une très belle leçon de vie qu'elle vient de donner à toutes les mères célibataires à travers le monde.

Partager sur Facebook
1 1 Partages