Trucs et Astuces : Plus votre maison est neuve, plus elle risque d'avoir un taux de radon élevé

Plus votre maison est neuve, plus elle risque d'avoir un taux de radon élevé

Un risque qui peut causer le cancer et même la mort.

Publié le par Maisons Etc. dans Trucs et Astuces
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Les nouvelles maisons au Canada ont un taux moyen de radon de 467 % plus élevé que les maisons en Suède, rapporte Radio-Canada, qui cite les résultats d'une étude de l'Université de Calgary. 

Pour arriver à ces conclusions, les chercheurs ont été épaulés par des architectes, des cancérologues et des radiologues. Le radon est un gaz incolore et inodore, mais radioactif et cancérigène. 

Selon les chercheurs, si aucune mesure n'est prise d'ici 2050, la moyenne canadienne augmentera de 25 %. La région des Prairies est particulièrement touchée, en ayant le 2e plus haut taux de radon dans ses maisons à travers le monde, après la Pologne. 

Si les maisons en Suède et au Canada avaient des taux comparables entre 1970 et 1980, il en est tout autrement par la suite. 

Les tests ont été menés sur plus de 25 489 maisons au Canada, et de 38 596 propriétés, en Suède, des résidences toutes construites depuis la 2e Guerre mondiale. Ainsi, les maisons construites entre 2010 et 2020 au Canada contiennent 467 % plus de radon que celles construites en Suède durant la même décennie. 

« Nous ne sommes pas sûrs à 100 % des raisons. Nous savons que la baisse en Suède a été lente, donc qu’il ne s’agit pas d’une action précise », explique à Radio-Canada Aaron Goodarzi, professeur et radiologue qui a mené l'étude. 

« Les pratiques canadiennes de construction et de conception au cours des 40 dernières années ont fait des bâtiments résidentiels, commerciaux et industriels qui captent, contiennent et concentrent le radon à des niveaux non naturels et dangereux », ajoute Joshua Taron, professeur associé spécialiste en architecture à l'Université de Calgary.

En trouvant le problème, M. Taron espère changer la façon dont sont construits les projets immobiliers. « Dans les prochaines années, au Canada, il y a énormément d’argent et d'attention qui vont être accordés aux rénovations écologiques des bâtiments », a-t-il affirmé. « En modifiant certaines normes, nous pourrons peut-être aussi moderniser les bâtiments pour qu'ils soient plus sains et plus sûrs par rapport au radon. »

« Au cours des 20 dernières années, 100 000 Canadiens qui n'ont jamais fumé ont reçu un diagnostic de cancer du poumon, et on pense que la principale cause de ces maladies est l'exposition au radon », prévient M. Goodarzi. 

Et selon l'étude de l'Université de Calgary, plus notre résidence est située en milieu rural, plus la maison est neuve et grande et plus le taux de radon risque d'être haut. 

« Nous espérons que cette étude attirera l'attention du gouvernement fédéral. Nous avons une discussion continue avec les équipes de Codes Canada, responsables de la rédaction du prochain code national du bâtiment », espère Aaron Goodarzi.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Radio-Canada · Crédit Photo: Adobe Stock